Sep 5, 2023
3 min

ESG : Tout ce que vous devez savoir sur les émissions de Scope 3

salarié devant un rapport Payhawk
Résumé

Comment intégrer et mesurer les émissions de Scope 3 pour votre reporting ESG ? Toutes les réponses et nos conseils pratiques dans cet article.

Table des matières

    Les émissions de scope 3 sont généralement les plus difficiles à mesurer. Pourtant, elles représentent une part importante de l'empreinte carbone totale des entreprises. En effet, entre 70 et 80% des émissions de gaz à effet de serre sont générées en dehors de votre entreprise, c'est-à-dire par des fournisseurs ou des clients.

    Pour répondre aux nouveaux enjeux réglementaires et de durabilité, il est important de comprendre comment mesurer et déclarer efficacement vos émissions de CO2 pour assurer la conformité et minimiser votre empreinte carbone.

    Définition des émissions de Scope 3

    Les émissions de Scope 3 sont des émissions indirectes générées en dehors de votre entreprise par d'autres contributeurs au sein de votre chaîne logistique.

    Ces émissions de Scope 3 sont donc plus difficile à contrôler puisque votre entreprise ne les crée pas directement. Cela concerne par exemple les déplacements professionnels de vos salariés, l'achat de biens et de services, etc.
    Néanmoins, si votre entreprise est concernée par la Directive sur le reporting de durabilité d’entreprise (CSRD), vous devez être en mesure de déclarer ces émissions dans le cadre du reporting ESG.

    Critères ESG : quelles priorités pour les équipes finances ?

    Définition des émissions de Scope 1 et Scope 2

    Les émissions de Scope 1 sont les plus simples à mesurer car elles sont directement liées à votre entreprise. Il s’agit par exemple de l’essence utilisée pour les véhicules appartenant à l'entreprise, les machineries et la consommation d'énergie.

    Contrairement au Scope 1, les émissions de Scope 2 sont indirectes, ce qui signifie qu’elles sont associées aux émissions générées par les entreprises qui fournissent à votre entreprise des services publics, comme l’électricité et le chauffage. Vous pouvez calculer précisément les émissions de Scope 2 grâce aux informations accessibles au public sur la consommation d'énergie de l'entreprise.

    Les 3 avantages liés au suivi et à la réduction des émissions de Scope 3

    1. Une plus grande transparence pour une meilleure image de marque

    Le suivi et la déclaration de vos émissions de Scope 3 vous permettent de mieux connaître l’impact environnemental des activités de votre entreprise, et ainsi de les communiquer aux principales parties prenantes et à vos clients soucieux de l’environnement.

    En étant transparent avec ces chiffres, vous démontrez votre engagement et vos actions visant à encourager la durabilité et à réduire les émissions indirectes.

    2. Des choix respectueux de l'environnement pour faire des économies

    La durabilité peut être synonyme d’économies ! Prenez les déplacements professionnels par exemple, si vous encouragez vos salariés à prendre les transports en commun, ou à partager un taxi, vous contribuez non seulement à réduire les émissions, mais aussi à réduire les dépenses.

    Par ailleurs, il est aussi possible d’introduire des mesures de compensation au sein de votre chaîne logistique pour réduire la taxe carbone sur vos opérations.

    3. Une stratégie éco-responsable pour rassurer ses partenaires

    Les investisseurs, les clients, les collaborateurs et de nombreuses autres parties prenantes modernes ont des attentes élevées à l’égard des pratiques de durabilité d’une entreprise.

    • 83 % des personnes interrogées veulent agir sur le changement climatique au niveau de leur emploi
    • 77 % des clients déclarent qu'ils seraient plus fidèles aux marques qui valorisent le développement durable
    • 89 % des investisseurs envisagent de rendre compte de la performance ESG (environnementale, sociale et gouvernance) dans le cadre de leur approche d’investissement

    Mais alors, comment mesurer et rendre compte efficacement de son empreinte carbone ?

    Comment mesurer les émissions de carbone de Scope 3

    Dans cette partie, nous passerons en revue les 4 étapes essentielles pour bien déclarer ses émissions de Scope 3.

    1. Évaluez l'ensemble du cycle de vie de votre produit pour comprendre votre chaîne logistique

    En analysant le cycle de vie de vos produits, vous pourrez évaluer la quantité de carbone produite par votre entreprise à travers sa chaîne logistique. Pour cela, il faut cartographier tous vos intrants (énergie et matériaux) auprès des différents fournisseurs de votre chaîne afin d'identifier tous les points de données dont vous devez tenir compte lors du calcul des émissions totales de Scope 3.

    De la production des matières premières à l'emballage, la logistique et l'élimination, vous devez vous assurer de bien prendre en compte tous les éléments qui produisent du CO2.

    2. Travaillez en étroite collaboration avec vos fournisseurs pour évaluer votre consommation énergétique

    Obtenir des chiffres d’émission directement auprès de vos fournisseurs est la meilleure forme de comptabilité carbone. Mais ce type de données peut être fastidieux à collecter pour les équipes Finance. Faites donc appel à vos fournisseurs pour vous assurer que leurs données sur les émissions et la consommation d’énergie sont exactes. Avec ces chiffres, vous pouvez commencer à estimer quelle partie de leur production totale d'émissions est liée à vos opérations commerciales.

    3. Prenez en compte les émissions liées aux déplacements professionnels

    Les émissions liées aux déplacements professionnels sont étonnamment élevées. Elles représentent environ 10 à 15 % des émissions de Scope 3 dans le monde entier. Ainsi, que les salariés se déplacent en voiture, en bus, en train ou en avion, vous devez tenir compte de ces émissions de Scope 3 dans vos rapports ESG. Pour cela, il existe des calculateurs d’émissions de déplacement professionnel.

    Le GHG Protocol (ou Protocole sur les gaz à effet de serre) recense les 3 façons de mesurer les émissions liées aux déplacements professionnels :

    • La méthode basée sur le carburant consiste à calculer le carburant utilisé pendant les déplacements et à appliquer le facteur d'émission approprié pour ce carburant.
    • La méthode basée sur la distance comprend la collecte de données des employés sur les habitudes de déplacement (p. ex., la distance parcourue et le mode utilisé pour le déplacement) et l'application de facteurs d'émission appropriés pour les modes utilisés.
    • La méthode des données moyennes estime les émissions provenant des déplacements domicile-travail des employés en fonction des données moyennes (nationales, notamment) sur les habitudes de déplacement professionnel.

    Une fois que vous aurez calculé les émissions totales des déplacements en utilisant l’une de ces méthodes, vous serez en mesure de concevoir des stratégies de réduction des émissions de CO2 en conséquence.

    4. Introduisez des stratégies de recyclage ou de valorisation des déchets pour réduire vos émissions

    Chaque méthode d'élimination des déchets génère des émissions différentes ; par exemple, les décharges ou la combustion des déchets génèrent plus d'émissions que le recyclage ou la réutilisation.

    Une fois que vous avez identifié vos sources de déchets, il est temps de comprendre les facteurs d’émission en fonction de chaque source de déchets. Cela permettra à votre entreprise d’identifier les opportunités de réutilisation ou de recyclage lorsque cela est possible, et ainsi de réduire considérablement la quantité de déchets produite.

    3 façons de réduire vos émissions de Scope 3

    Vous avez pour objectif de réduire vos émissions de CO2 ? Voici nos trois conseils pour commencer :

    1. Travaillez en étroite collaboration avec vos fournisseurs

    Il est important de travailler ensemble pour atteindre le même objectif lors de la mise en œuvre de pratiques de durabilité cohérentes et efficaces. Vous devez encourager vos fournisseurs à identifier les domaines où réduire les émissions de carbone de votre chaîne logistique. Réunissez-vous pour discuter de leurs workflows, afin de vous aider mutuellement à identifier des moyens de réduire les émissions de CO2.

    2. Optimisez vos matériaux d'emballage

    En vous approvisionnant auprès de fournisseurs durables qui utilisent des emballages écologiques à partir de matériaux recyclés, vous réduirez efficacement votre impact environnemental négatif global au sein de la chaîne logistique.
    Choisir des partenaires logistiques durables facilite le recyclage et réduit le poids de l'emballage de vos produits, ce qui réduit les émissions dues au transport.

    3. Favorisez une culture de recyclage/valorisation au sein de la chaîne logistique

    En plaçant le recyclage ou la valorisation au cœur de votre entreprise, vous pouvez encourager vos employés, fournisseurs et clients à adopter le recyclage à chaque étape. De la participation à des initiatives de recyclage à la sensibilisation sur la CSRD, il est de votre responsabilité de vous assurer de réduire vos émissions de CO2.

    Vous pouvez également prendre des mesures supplémentaires : initiatives de valorisation ou de transformation de l'énergie en déchets, réutilisation de matériaux restants, etc.

    Comment Payhawk peut vous aider à suivre et à déclarer vos émissions de Scope 3

    Avec Payhawk Green, estimez automatiquement vos émissions de Scope 3 issues de vos transactions par cartes et générez facilement votre reporting ESG. Vous pouvez désormais lier vos transactions à différents types d’émissions de CO2 au sein de votre chaîne logistique, de façon à rationaliser une grande partie du processus de collecte de données.

    Cette nouvelle fonctionnalité va vous aider à mieux identifier et ainsi réduire les émissions de CO2, à obtenir un avantage concurrentiel pour les parties prenantes comme les investisseurs, mais aussi à faire des économies !

    Programmez une démo dès aujourd’hui pour mieux comprendre comment Payhawk peut aider votre équipe Finance à gérer les émissions de Scope 3 de l’entreprise.

    Trish Toovey - Directrice du contenu chez Payhawk - Le système financier de demain
    Trish Toovey
    Senior Content Manager
    LinkedIn

    Trish Toovey crée du contenu pour les marchés britannique et américain. Couvrant tous les domaines, du texte publicitaire au script vidéo, Trish s'appuie sur une expérience très variée en matière de création de contenus pour les secteurs de la finance, de la mode et du voyage.

    Voir tous les articles de Trish →
    Mar 2, 2024

    Loading...

    Mar 2, 2024

    Loading...

    Mar 2, 2024

    Loading...