Nov 23, 2023
3 mins

Etude YouGov-Payhawk : Les entreprises négligent encore trop les avantages offerts par l’automatisation en matière de gestion financière

Cet article t'a été présenté par notre équipe éditoriale de gestion des dépenses.L'équipe édito de Payhawk
Résumé

Les résultats de l’étude montrent que l’inflation affecte la stratégie financière de plus de 50 % des entreprises. Toutefois cet impact pourrait être moindre puisque 64 % des directions financières négligent les solutions d’automatisation qui permettent pourtant de gagner du temps, de réduire les erreurs et donnent aux directeurs financiers le temps de se consacrer à des activités à plus forte valeur ajoutée.

Cet article est initialement un communiqué de presse.

Nouveauté

Payhawk, la plateforme globale de gestion des dépenses, dévoile les résultats de l’étude « Enjeux des DAF : automatiser pour répondre aux défis de 2024 » réalisée par l’institut international d’études de marché YouGov.

« Pour nous, l’objectif de cette analyse vise à dresser un état des lieux des difficultés et des besoins des directions financières aujourd’hui et d’examiner leurs défis d’ici à cinq ans », explique Nicolas Steib, Directeur commercial France chez Payhawk. « Force est de constater que les entreprises sous-estiment encore largement les avantages que peuvent leur procurer les solutions de gestion financière. La digitalisation et l’automatisation ont démontré leur efficacité et apportent pourtant des avantages considérables en cette période d’inflation où les entreprises cherchent à réduire leurs coûts et optimiser leurs finances. »

Enjeux des DAF pour 2024 : automatiser pour répondre aux défis de 2024

L’inflation oblige les organisations à revoir leur stratégie financière

D’après l’INSEE, l’inflation demeure élevée en France et atteignait 4,9 % en septembre en rythme annuel et celle-ci n’épargne pas les entreprises. Plus de la moitié des leaders financiers interrogés dans le cadre de l’étude déclarent en effet que l’inflation a affecté leur stratégie. Ces changements stratégiques ont des conséquences puisque 44 % des répondants ont été contraints de revoir leurs plans au niveau des frais professionnels (déplacements, dépenses professionnelles), mais aussi concernant leurs projets d’investissements technologiques (39 %).

Près de la moitié des répondants identifient le manque de fonds (49 %) et les coûts opérationnels imprévus (42 %) comme les principaux obstacles dans l'exécution de leurs stratégies financières.

L’automatisation et la digitalisation de la gestion financière restent perfectibles

Près de deux tiers des cadres interrogés n’ont pas encore automatisé leur gestion financière pour réduire le temps consacré aux tâches monotones (64 %). A noter, qu’un tiers de ces répondants prévoit toutefois tout de même son implémentation à moyen terme (31 %). Cette non-digitalisation entraîne une perte non négligeable de plus de 5 heures par mois pour un quart (25 %) des répondants dans leur domaine d’activité.

En lien avec l’automatisation, le phénomène de digitalisation des processus financiers est amorcé mais est loin d’être terminé. Pour deux tiers des leaders (67 %), moins de 50 % de leurs processus financiers sont digitalisés, la majorité étant digitalisée de 25 à 50 % (33 %).

La majorité des dirigeants financiers (72 %) indique également que leurs salariés commettent des erreurs lorsqu'ils déclarent leurs dépenses. Un constat qui pointe les opportunités à saisir en matière d’optimisation du temps pour les CFO, ainsi que les changements à opérer pour les entreprises.

« Il est essentiel pour les DAF de tirer davantage partie du numérique et de l’automatisation pour prendre en charge de nombreuses tâches chronophages et monotones, mais aussi limiter les erreurs », explique Nicolas Steib, Directeur commercial France chez Payhawk. « Cela représente une opportunité pour consacrer davantage de temps à des activités à plus forte valeur ajoutée comme la planification budgétaire, l’analyse des risques, l'optimisation des processus, la stratégie d’entreprise, la recherche de nouvelles opportunités commerciales ou encore le futur de l’entreprise ».

L’adaptation aux évolutions réglementaires n’est pas un frein

Si 26 % des répondants voient les changements réglementaires ou fiscaux soudains comme sources d’obstacles dans l'exécution de leur stratégie financière, ils estiment pour 74 % d’entre eux que leur réactivité et capacité d'adaptation à ces changements est forte. Peu étonnant alors que la très grande majorité des organisations (77 %) déclarent qu’elles sont déjà ou seront prêtes à temps concernant l’évolution de la réglementation de la facturation électronique.

Des préoccupations technologiques et environnementales pour les prochaines années

72 % des leaders déclarent que les préoccupations environnementales et les facteurs ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) sont importants pour les investisseurs et les entreprises. Ainsi, même si 89 % des leaders n’ont pas encore mis en place de telles initiatives,70 % déclarent qu'ils prévoient de le faire.

Cet article t'a été présenté par notre équipe éditoriale de gestion des dépenses.
L'équipe édito de Payhawk

L'équipe éditoriale de Payhawk est composée de professionnels de la finance chevronnés, forts de plusieurs années d'expérience dans la gestion des dépenses, la transformation numérique et la Fintech. Nous avons pour objectif de fournir à nos lecteurs un contenu riche et qualitatif.

Voir tous les articles de L'équipe →
Jun 15, 2024

Loading...

Jun 15, 2024

Loading...

Jun 15, 2024

Loading...