Nov 3, 2022
5 minutes

La French tech : 5 points essentiels à retenir pour l’année 2023

Cet article t'a été présenté par notre équipe éditoriale de gestion des dépenses.L'équipe édito de Payhawk
Image de l'arc Triumph
Résumé

L’année 2022 a été marquée par de nombreuses évolutions dans le monde de la French Tech. Payhawk, la Fintech révolutionnant la gestion des dépenses des entreprises s’est implémentée en France au cours de cette année et n’a cessé d’évoluer. L’année 2022 presque achevée, quelles seront les tendances pour 2023 ?

Table des matières

    Au cours de l’année 2022, la France a atteint des records en terme de levées de fonds et de licornes émergentes. La France a finalement dépassé l'Allemagne mais reste derrière le Royaume-Uni où le secteur des startups Fintech semble plus florissant. L’avenir de la Fintech en France est très prometteur mais beaucoup de chemin reste à faire.

    Comment se présente cette nouvelle année 2023 ? Comment s’imposer sur le marché de la French Tech ? Pour bien comprendre quels seront les changements et les enjeux de cette nouvelle année, voici 6 points essentiels à retenir :

    1) La législation française évolue

    La législation française a mis en place un arrêté en 2019 concernant les justificatifs des notes de frais, cela s’appelle la dématérialisation. Cet arrêté participe à la transition digitale des entreprises et profite aux employés, aux fournisseurs ainsi qu’aux départements financiers des entreprises en France.

    Que dit la loi ? Il n’est plus nécessaire de garder les notes de frais sous format papier, elles peuvent être entièrement numérisées si elles répondent à 3 critères :

    • Reproduction fidèle : Les notes de frais digitalisées doivent être identiques à celles en version papier, de ce fait, les modifications, ajouts ou suppressions ne sont pas autorisées.
    • Format conforme : Les documents numérisés doivent être conservés sous format PDF ou PDF A / 3, tout autre format n’est pas accepté.
    • Système de sécurité et de traçabilité : Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité pour garder les notes de frais conformes, les opérations commerciales doivent y être inscrites ainsi que d’autres informations telles que l’heure et la date. Le tout doit correspondre au Référentiel Général de Sécurité (RGS).

    Cet arrêté a pour projet d’être soutenu par une autre loi, qui obligerait toutes les entreprises du secteur privé, assujetties à la TVA, à émettre des factures numériques. En bref, cette loi mettrait fin aux factures sous format papier. Il s’agit de l’article 158 du code des Finances.
    Cette loi a pris effet le 1er janvier 2020 mais la transition est prévue jusqu’en 2025, pour connaître les détails de ce changement, vous pouvez consulter cet article.

    Et Payhawk dans tout ça ? Payhawk propose déjà cette option, toutes les notes de frais et tous les documents gérés ou générés grâce à notre solution financière sont digitaux. Nous ne proposons pas de formats papiers pour trois raisons qui nous tiennent à cœur. Premièrement, la digitalisation des documents vous facilite la vie, ensuite, nous voulons être sûr d’être toujours conforme à la loi. La dernière raison est d’ordre écologique, chez Payhawk, respecter la planète fait partie de nos valeurs et continuer de gaspiller du papier ne serait pas en adéquation avec ces dernières.

    Quel rôle pour l'équipe Finance dans la croissance de l'entreprise ?

    2) La Fintech française se met au vert

    Les banques françaises produisent 5 à 8 fois les émissions d’effet de serre de la France entière chaque année. Cela est dû à différentes choses, l’investissement de l’argent des particuliers ou des entreprises dans des projets peu respectueux de l’environnement ou encore par la quantité d’énergie utilisée pour stocker l’argent et les données des clients, le grand nombre de papiers imprimés, les déplacements des clients vers les banques et vice versa… La grande tendance de la Fintech française est de se mettre au vert avec l’aide de diverses technologies innovantes et de certifications.

    Comme précisé précédemment, Payhawk et ses clients ne produisent plus de déchets liés à l’impression et à l’utilisation de papiers tout est fait de manière digitale. Par exemple, l’un de nos clients, ATU, qui est la première chaîne professionnelle de magasins et d'ateliers automobiles en Allemagne s’est totalement débarrassé de l’argent liquide dans ses 500 succursales et a utilisé Payhawk comme levier dans sa transformation digitale.
    « La transformation numérique est un défi important pour nous. Il y a encore un an, nous transportions nos factures à travers l'Allemagne avec deux de nos camions. » nous explique Sebastian Jarantowski, directeur financier chez ATU.

    Ensuite, nos clients ne se déplacent jamais et peuvent nous contacter directement via notre support client en ligne. Ce qui limite les émissions de carbone liées aux déplacements.

    Concernant nos cartes, nous pouvons émettre un nombre infini de cartes virtuelles, cela ne pollue donc largement moins que l’émission de cartes d’entreprise physiques. Cependant, nous tenons toujours à émettre des cartes physiques pour des raisons pratiques mais nous avons pour projet de changer la matière afin de nous inscrire dans une production de cartes durable à l’avenir.

    Avez-vous déjà entendu parler de B Corp (Beneficial Corporation) ? Il s’agit d’une certification qui est accordée aux entreprises ayant de hauts standards en matière d’environnement et de social au sein de leurs organisations. Cette certification est réévaluée tous les 3 ans.
    Payhawk travaille depuis quelque temps à l’obtention de cette certification en améliorant ses politiques sociales et environnementales.

    Le respect de l’environnement ne peut plus être ignoré et c’est un critère qui compte pour grand nombre de consommateurs, les entreprises opérant dans le domaine de la Fintech et qui prennent des engagements forts pour la planète seront sans aucun doute celles qui rencontreront le plus de succès en 2023.

    3) Le boom de l’emploi

    Selon France FinTech, 10 000 emplois ont été créés en France en 2022 grâce à la Fintech et 10 000 de plus devraient être créés courant 2023, cela grâce aux nombreuses levées de fonds accordées cette année.

    Le marché de l’emploi est donc en plein essor dans ce secteur et Payhawk n’y a pas échappé puisque nous avons recruté plus de 200 personnes en 2022. Nous sommes donc passés d’une quarantaine d’employés en 2021 a plus de 250 aujourd’hui.

    Les entreprises Fintech qui veulent connaître le succès devront se montrer compétitrices et généreuses avec leurs candidats et actuels employés puisque la guerre aux talents a été déclarée. En effet, travailler dans la Fintech demande un certain savoir-faire et les jeunes startups ont besoin d’employés de haut niveau pour s’imposer sur le marché.

    Salaires compétitifs, avantages sociaux tels que le télétravail et la flexibilité ainsi qu’un nombre juste de jours de congés sont les clés d’un recrutement qui fonctionne et qui permet à vos employés et futurs employés de s’épanouir dans votre structure.

    Payhawk propose de nombreux avantages, comme la relocalisation, la flexibilité entre travail à la maison et bureau ainsi que sur les horaires. Nos salaires sont compétitifs et nous misons tout sur une culture de confiance afin que nos employés apprécient chaque journée de travail et se sentent bien au sein de l’entreprise.

    4) Encore plus de levées de fonds

    La pandémie de la Covid-19 semble avoir touché à sa fin et il s’agit d’une excellente nouvelle puisque les investisseurs se sentent plus en confiance et bénéficient d’une meilleure visibilité pour offrir leur soutien financier aux startups. Les prévisions s’annoncent prometteuses et les résultats obtenus en 2022 sont plus que satisfaisants, l’écosystème de la Fintech française commence à gagner en popularité.

    Presque 2 milliards d’euros ont été versés à travers des levées de fonds sur le premier semestre de 2022, ce qui représente une hausse de 27 % par rapport à 2021 en France. Ces levées de fonds ont fait émerger pas moins de 10 nouvelles licornes françaises.

    Payhawk n’a pas échappé non plus à ces levées de fonds, en effet, nous avons pu bénéficier d’une extension de levée de fonds de série B de 100 millions de dollars en mars 2022. Cela représente, au total, un financement de série B à hauteur de 315 millions de dollars.

    Le secret de notre PDG et fondateur, Hristo Borisov ? « Nous avons toujours su que nous pourrions construire une grande entreprise si nous nous attaquions à un problème important sur un grand marché. L'ampleur de l'opportunité est toujours le moteur de notre croissance et de notre ambition aujourd'hui. Chaque employé qui s'occupe des paiements de l'entreprise pense qu'il devrait y avoir une meilleure façon de le faire, mais cet énorme problème n'a jamais été abordé par une équipe de produits solide ayant une formation d'ingénieur approfondie. C'est ce que Payhawk apporte au marché. »

    5) De nombreux événements 100 % Fintech à venir

    Qui dit pandémie finie dit aussi nombreux événements, le calendrier 2022 été déjà bien rempli alors l’année 2023 s’annonce exceptionnelle en pour la Fintech française. Actuellement, le plus gros organisateur d'événements reste France FinTech.

    La liste des événements pour 2023]n’est pas encore disponible mais n’hésitez pas à les rejoindre et à garder un œil sur leur site afin de ne manquer aucune date. Vous pourrez retrouver Payhawk sur certains événements dès 2023.

    Intéressé par notre solution financière ? Ou voulez-vous tout simplement en apprendre plus sur nous ? N’hésitez pas à programmer une démo auprès de nos experts français.

    Cet article t'a été présenté par notre équipe éditoriale de gestion des dépenses.
    L'équipe édito de Payhawk

    L'équipe éditoriale de Payhawk est composée de professionnels de la finance chevronnés, forts de plusieurs années d'expérience dans la gestion des dépenses, la transformation numérique et la Fintech. Nous avons pour objectif de fournir à nos lecteurs un contenu riche et qualitatif.

    Voir tous les articles de L'équipe →
    Jun 20, 2024

    Loading...

    Jun 20, 2024

    Loading...

    Jun 20, 2024

    Loading...