Jul 7, 2023
6 min read

Protection des fonds d’entreprise : l’essentiel

Résumé

Si le calme est revenu après la faillite de la Silicon Valley Bank, la protection des fonds préoccupe toujours les entreprises. Dans ce contexte économique complexe, les risques sont multiples, mais les entreprises peuvent toutefois prendre des mesures préventives pour s’y préparer au mieux, comme diversifier leurs sources de financement et maîtriser la protection des fonds.

Table des matières

    Qu’est-ce que la protection des fonds ?

    La protection de la monnaie électronique correspond aux mesures prises par les émetteurs de monnaie électronique pour protéger les fonds de leur clientèle. Le terme de « monnaie électronique » désigne l'argent numérique, stocké électroniquement, que les entreprises et les particuliers utilisent pour effectuer des transactions. La protection des fonds de l’entreprise garantit que les fonds des clients restent séparés des propres ressources financières de l'émetteur et qu'ils ne seront pas menacés en cas d'insolvabilité de l'émetteur.

    Selon les EMR (Electronic Money Regulations ou réglementations sur la monnaie électronique en français), les émetteurs de monnaie électronique doivent protéger les fonds de leurs clients, en les plaçant sur un compte séparé ou dans une convention de fiducie, par exemple. En cas d'insolvabilité de l'émetteur, la protection des fonds permet de garantir que les fonds des clients ne sont ni perdus ni utilisés pour régler des dettes.

    En outre, elle veille aux intérêts des clients qui utilisent des services de monnaie électronique, renforce la fiabilité de ce secteur et favorise le recours aux paiements numériques.

    Trucs et astuces de DAF : comment assurer sa clôture comptable mensuelle sereinement ?

    La protection des fonds électroniques répond à plusieurs objectifs :

    #1. Protection des fonds des clients : la protection des fonds électroniques assure une séparation entre les fonds des clients et les ressources financières de l'émetteur. En cas d’insolvabilité de l’émetteur, les fonds des clients ne sont donc ni perdus ni utilisés pour le règlement de ses dettes.

    #2. Une fiabilité accrue des services de monnaie électronique : la protection des fonds électroniques des clients contribue à renforcer la confiance dans ce secteur. Elle favorise ainsi la croissance des paiements numériques en encourageant davantage de personnes à se tourner vers ces services.

    #3. Conformité aux réglementations : les émetteurs de monnaie électronique sont tenus par la loi de protéger les fonds de leurs clients. Tout manquement à ces règles peut entraîner des sanctions, voire le retrait de leur licence d’exploitation.

    #4. Amélioration de la réputation : les émetteurs qui respectent les réglementations relatives à la sécurité de la monnaie électronique peuvent renforcer leur réputation d'entreprises fiables et responsables pour acquérir de nouveaux clients et partenaires commerciaux.

    En résumé, la protection de la monnaie électronique est essentielle pour veiller aux intérêts des clients qui utilisent ces services. Dans le même temps, elle rend le secteur davantage digne de confiance et garantit le respect des réglementations.

    **Les exigences en matière de protection des fonds électroniques sont-elles les mêmes dans l'Union européenne et au Royaume-Uni ?
    **

    Les exigences en matière de protection des fonds électroniques dans l'Union européenne (UE) et au Royaume-Uni restent similaires, à l’exception de certains points notables.

    Dans l'UE, ces exigences sont régies par la directive sur la monnaie électronique (EMD) et la directive révisée sur les services de paiement (PSD2). En outre, les directives de l'UE sont transposées dans le droit national : chaque pays de l'Union européenne a donc introduit des lois qui reprennent la PSD2/la EMD dans leur globalité.

    Dans l’ensemble, les exigences de sécurité pour les fonds électroniques dans l’UE et au Royaume-Uni sont proches. Il existe tout de même des différences dues à la mise en œuvre d’autres réglementations au Royaume-Uni.

    En quoi la protection des fonds diffère-t-elle des systèmes de garantie des dépôts tels que le FSCS au Royaume-Uni ?

    La protection des fonds et les systèmes de garantie des dépôts, comme le Financial Services Compensation Scheme (FSCS) au Royaume-Uni, sont des concepts différents mais qui tendent vers le même objectif.

    Dans le cadre de la protection des fonds, les émetteurs de monnaie électronique sont tenus de protéger les fonds de leurs clients, en les plaçant sur un compte séparé ou dans une convention de fiducie, par exemple. En cas d’insolvabilité de l’émetteur, il n’y a donc aucun risque de perte des fonds ou d’utilisation de ces derniers pour régler des dettes. La protection des fonds est une obligation légale au Royaume-Uni et dans l'UE.

    Les systèmes de garantie des dépôts, quant à eux, visent à protéger les fonds des clients dans le cas où une banque, une société de crédit foncier ou une coopérative de crédit deviendrait insolvable. Le FSCS est le système de garantie des dépôts en place au Royaume-Uni. Il protège les dépôts des clients jusqu'à un certain montant (85 000 £ lors de la rédaction de cet article) dans l’éventualité où l'établissement dans lequel ils ont placé leur argent faisait faillite.

    La principale différence réside dans le fait que la protection des fonds s'applique spécifiquement aux émetteurs de monnaie électronique et à leurs clients, tandis que les systèmes de garantie des dépôts concernent les fonds placés auprès des banques, des sociétés de crédit foncier et des coopératives de crédit.

    En résumé, les émetteurs de monnaie électronique doivent avoir recours à la protection des fonds pour garantir la sécurité des fonds de leurs clients. Dans le même temps, les systèmes de garantie des dépôts tels que le FSCS visent à protéger les dépôts des clients dans le cas où une banque, une société de crédit foncier ou une coopérative de crédit deviendrait insolvable.

    Vous souhaitez en savoir plus sur Payhawk, notre offre de cartes de crédit et notre solution de gestion des dépenses ? Consultez notre page sur les cartes d'entreprise ou programmez une démo pour en savoir plus.

    Trish Toovey - Directrice du contenu chez Payhawk - Le système financier de demain
    Trish Toovey
    Senior Content Manager
    LinkedIn

    Trish Toovey crée du contenu pour les marchés britannique et américain. Couvrant tous les domaines, du texte publicitaire au script vidéo, Trish s'appuie sur une expérience très variée en matière de création de contenus pour les secteurs de la finance, de la mode et du voyage.

    Voir tous les articles de Trish →
    Feb 26, 2024

    Loading...

    Feb 26, 2024

    Loading...

    Feb 26, 2024

    Loading...